La Gallinule

La Gallinule (poule-d’eau)

Avec ses longs doigts de sorcières,

La poule d’eau semble vouloir nous ensorceler.

Et pourtant elle accélère,

Fuyant notre être hâter.


 

Douce sorcière des marais, la poule d’eau ne fait pas partie de la famille des poules, contrairement à ce que l’on nous laisse penser. Elle fait partie de la même famille que les râles, les foulques, les talèves et les marouettes : Les Rallidés.

La Gallinule fréquente divers points d’eaux calmes : mares, étangs, rivières, fleuves, marais. Assez peureuse et prudente, elle a besoin d’une végétation abondante pour s’y cacher. Elle y fera peut-être aussi son nid, posé sur des roseaux couchés (flottant) ou sur la terre ferme. Mais toujours à l’abri des regards indiscrets. Ce nid sera composé d’herbes sèches, de brindilles et d’algues. La femelle y pondra 5 à 8 œufs blanc cassé tachetés de brun. 

Si l’on est discret, on pourra observer la mère accompagnée de ses petits en train de se nourrir, faisant leur toilette ou se prélassant au soleil. Et si par mégarde vous veniez à leurs faire peur, il se peut que vous les voyiez plonger pour les voir réapparaitre un peu plus loin jusqu’à 45 secondes après !

La poule-d’eau à un régime alimentaire assez varié : plantes aquatiques, herbes, feuilles, insectes aquatiques, mollusques, vers, têtards, œufs et même des petits poissons.

Paloma-Lila Gomez.

Pour découvrir encore plus d’animaux, de plantes et bien plus, je vous invite à aller voir ma page nature : https://www.facebook.com/ClubNaturEspoir/?modal=admin_todo_tour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.